in

Comment connaître son somatotype ? | Actine

  • Dans le concept actuel, nous divisons les somatotypes en 3 groupes de base : les ectomorphes, les mésomorphes et les endomorphes.

  • Par méthode Carter-Heath le somatotype peut être déterminé sur la base de 10 paramètres corporels.

  • Bien que le somatotype soit prédéterminé génétiquement, il peut être influencé dans une certaine mesure.

L’effort de catégoriser la forme du corps en plusieurs catégories nous accompagne depuis des temps immémoriaux. L’un des premiers fut Hippocrate, qui vers 400 av. J.-C. divisait les somatotypes en 2 groupes : “grand et élancé” et “petit et robuste”. De nos jours on divise les somatotypes en 3 groupes, mais l’idée de base reste la même. Comment les somatotypes sont-ils déterminés et que disent-ils de notre enveloppe corporelle ?

WH Sheldon et sa théorie psychologique des somatotypes

La popularité de la division des caractères en somatotypes a augmenté au milieu du 20e siècle, lorsqu’elle a été décrite par WH Sheldon dans sa publication de livre L’Atlas des hommes (1954). Juste dans ce livre, il a introduit la division familière net ectomorphes, mésomorphes et endomorphes, qui est encore utilisé aujourd’hui.

Mais ne soyons pas confus, WH Sheldon était un psychologue américain et son intention principale était différente de ce pour quoi nous utilisons les somatotypes aujourd’hui. Seul a essayé associer la constitution physique aux traits psychologiquesqui n’a pas rencontré un grand succès et, au contraire, a fait l’objet de critiques dans les années suivantes.

Cependant, le travail de Sheldon a été suivi par un certain nombre d’autres anthropologues, dont elle était la plus célèbre. Barbara H. Heath-Roll, l’assistante de Sheldon, et JE Lindsay Carter. Ils ont également donné naissance aux formules de détermination du somatotype corporel, encore utilisées aujourd’hui.

Les somatotypes se chevauchent chez la plupart des gens

Le résultat de la détermination du somatotype est de 3 nombres – le premier se réfère au type endomorphe, le second au type mésomorphe et le troisième au type ectomorphe. Tous les nombres sont sur une échelle de 1 à 7 (exceptionnellement jusqu’à 9), un nombre plus élevé indiquant une plus grande affinité pour le somatotype donné. En pratique, les cas où un somatotype domine complètement (par exemple, un endomorphe avec un résultat de 7-1-1) sont relativement rares. Au contraire beaucoup de gens montrent un somatotype sans classification évidente, par exemple avec un résultat de 3-3-3.

Le somatotype lui-même est représenté sur un triangle sphérique, qui décrit visuellement la relation avec les somatotypes individuels :

On peut parler de somatotype distinct (par exemple “ectomorphe pur”, etc.) lorsque sont le résultat d’un nombre comme 1-7-1 ou 1-1-7 etc., c’est-à-dire sur le graphe aux sommets du triangle. Cependant, la grande majorité n’a pas de somatotype distinct.

Calcul du somatotype selon la méthode Heath-Carter

La méthode Heath-Carter (1990) est actuellement la méthode la plus fréquemment utilisée pour déterminer les somatotypes. Vous aurez besoin de mesurer pour le calcul 10 paramètres corporelsqui sont ensuite entrés dans les équations respectives.

Pour la mesure vous aurez besoin d’étriers, car la détermination nécessite la connaissance de la largeur de certains cils de la peau. Pour plus de clarté, nous joignons ci-dessous une image avec l’emplacement des cils individuels. Un manuel de mesure plus complet a été décrit en 2002 par JEL Carter dans ce texte.

  1. poids (kg): poids total déterminé à jeun sans vêtements

  2. Taille du corps (cm): taille totale déterminée le matin sans chaussures

  3. Largeur de l’épicondyle huméral (cm): nous mesurons la “largeur du genou” au point le plus large, nous appuyons sous la peau lors de la mesure

  4. Largeur de l’épiphyse inférieure du fémur (cm): nous mesurons la “largeur du coude” au point le plus large, nous appuyons sous la peau lors de la mesure

  5. Tour de bras avec contraction (cm): serrez le biceps avec une force maximale, l’avant-bras fait un angle de 90° avec le bras, on mesure la circonférence du biceps au point le plus large

  6. Tour de mollet (cm): position assise, genoux à 90°, pieds légèrement écartés, on mesure la circonférence du mollet au point le plus large

  7. Pli cutané au-dessus du triceps (mm): personne mesurée dans une position anatomique avec les mains détendues, nous mesurons la largeur du pli cutané au milieu de la jonction de la partie supérieure du bras et de la manille

  8. Pli cutané sous-scapulaire (mm): nous mesurons le cil, qui est sur la ligne du bord intérieur inférieur de l’omoplate dirigée vers l’extérieur vers le bas à un angle de 45°

  9. Pli cutané supraspinal (suprailiaque) (mm): mesurez le pli cutané à environ 5 cm au-dessus du point le plus haut de l’os coxal, saisissez-le en diagonale à un angle de 45° de sorte que le pli pointe vers le bas vers l’avant

  10. Pli cutané du mollet (mm): nous mesurons le pli cutané à partir de la face interne du mollet, qui est au point de la circonférence la plus large du mollet

Lieux de mesure des plis cutanés

Une fois que vous avez déterminé les 10 paramètres corporels, vous pouvez utiliser les outils MUNI et calculer immédiatement votre somatotype et faites-le tracer sur le graphique approprié. Un lien vers une calculatrice gratuite est disponible sur ce lien. Si vous voulez essayer de calculer le somatotype de vos propres mains, des instructions sont disponibles auprès de la même institution sur ce lien. En principe, ce sont des calculs simples, il suffit de faire attention à utiliser les bonnes unités.

Constance du somatotype et qu’en est-il de la génétique

Le somatotype déterminé est le résultat mode de vie et prédispositions génétiques. La mesure dans laquelle les prédispositions génétiques jouent un rôle dans le somatotype résultant fait encore l’objet de nombreuses discussions, mais il est certain qu’elles peuvent être influencées au moins partiellement.

Après tout, le calcul lui-même est basé sur des paramètres corporels, qui sont complètement modifiables sans débat, poids, largeur des plis cutanés, largeur des biceps en contraction maximale. Au contraire, d’autres sont essentiellement inchangés (la largeur des épicondyles du fémur et de l’humérus).

De plus, il faut encore garder à l’esprit que en plus de la génétique, les habitudes acquises jouent également un rôle important, que nous, humains, construisons principalement pendant l’enfance et l’adolescence. Chacun de nous perçoit différemment”taux de mouvement normal“, “taille normale du déjeuner” ou peut-être “fréquence normale des événements sociaux”. Et bien que ces facteurs, qui ont certainement une influence sur le somatotype qui en résulte, ne fassent pas partie de la constitution génétique en tant que telle, c’est quelque chose que nous héritons en grande partie de nos parents ou de notre entourage immédiat.

Qu’en retirer ?

On reconnaît 3 somatotypes de base : ectomorphe, mésomorphe et endomorphe. Dans le concept actuel, nous déterminons les somatotypes selon la méthode Heath-Carter de 1990, qui base le calcul sur la mesure de 10 paramètres corporels, du poids, de la taille, des circonférences des parties sélectionnées à la largeur des cils de peau sélectionnés.

Le résultat de la mesure du somatotype est de trois valeurs, chaque nombre indiquant la relation avec le somatotype respectif. Dans la plupart des cas, les somatotypes sont mélangés: un somatotype dominant est accompagné d’un somatotype secondaire (par exemple 1-5-3 = mésomorphe ectomorphe).

Le somatotype qui en résulte est marqué par des prédispositions génétiques, mais le somatotype n’est pas encore complètement inchangé au cours de la vie. Par conséquent, en modifiant le mode de vie, il est possible d’influencer le somatotype dans une certaine mesure même au cours de la vie.

SILVENTOINEN, Karri, José MAIA, Aline JELENKOVIC, et al. Génétique du somatotype et de la condition physique chez l’enfant et l’adolescent. Journal américain de biologie humaine [online]. 2021, 33(3)

NOH, Ji-Woong, Ju-Hyun KIM, Mee-Young KIM, et al. Analyse somatotype des athlètes de boxe d’élite par rapport aux non-athlètes pour la physiothérapie sportive. Journal de la science de la physiothérapie [online]. 2014, 26(8), 1231-1235

STERKOWICZ-PRZYBYCIEŃ, Katarzyna, Stanisław STERKOWICZ, Leon BISKUP, Ryszard ŻARÓW, Łukasz KRYST, Mariusz OZIMEK et Daniel BOULLOSA. Somatotype, composition corporelle et condition physique chez les gymnastes artistiques en fonction de l’âge et de l’épreuve préférée. PLOS ONE [online]. 2019, 14(2)

Carter, JEL (2002) LE SOMATOTYPE ANTHROPOMÉTRIQUE DE HEATH-CARTER. Disponible sur : http://www.somatotype.org…. [Accessed: 15 April 2019].

Sheldon, W. (1954) Atlas of Men: A Guide for Somatotyping the Adult Image of All Ages. Nouvelle édition. Macmillan Pub Co.

CARTER JEL, HEATH BH (1990) Somatotypage : développement et applications. Études de Cambridge en anthropologie biologique et évolutive, ISBN 0957-0306

Retrouvez tous nos astuces et guide sur lasanté et la nutriton

COMMENT PARTIR SANS JETER UN OEIL SUR LES PÉPITES DE NOTRE BOUTIQUE

Retrouvez tous nos ustensiles de cuisine pour vous faciliter la tâche en cuisine, nos produit minceur pour vous aider à maintenir la forme et faire du sport depuis le confort de votre domicile avec nos accessoires de fitness et Pilates âs cher

ACCESSOIRES DE SPORT ET FITNESS
:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Written by quoimangercesoir

Jeune blogueuse : experte en nutrition sport et santé. J'aide les femmes à s'accepter devant le miroir. Grâce à mes conseils sur les bonnes pratiques de la nutrition et sur les exercices physiques à adopter à la maison ou en salle de sport pour retrouver une belle silhouette.

7 českých a slovenských fitness youtuberek, které se vyplatí sledovat

7 YouTubers fitness tchèques et slovaques qui en valent la peine

Naučte se správné držení těla

Comment adoptez la bonne posture