Qu’est-ce qu’une consommation sûre de viande rouge par semaine ? -Nutrim

Un certain nombre d’études dans le domaine de l’alimentation saine ont montré que la consommation de viande rouge est étroitement liée à un risque accru de développer une maladie cardiaque et un cancer du côlon.

En 2015, l’Organisation mondiale de la santé a même classé les viandes transformées et rouges comme cancérogènes. La plupart des études ont montré que plus votre consommation hebdomadaire de viande rouge est faible, plus votre état de santé est élevé. Mais qu’est-ce qu’une consommation hebdomadaire sûre de viande rouge ?

Qu’est-ce qu’une consommation sûre de viande rouge par semaine ?

Quel est l'apport sécuritaire de viande rouge par semaine-quoi manger ce soir-bg-1

Des études montrent peu de risque de maladie à des niveaux de 50 à 100 grammes de viande rouge par jour. Le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et de cancer augmente directement avec la prise de poids. Les viandes transformées sont également associées à un risque élevé. Avec eux, le risque de maladie cardiaque et de cancer est encore plus grand, car ils contiennent de grandes quantités de sel, de conservateurs et d’autres substances nocives.

Pour de meilleurs résultats pour la santé, réduisez la consommation de viande rouge à 2-3 fois par semaine. La quantité pendant chacun de ces jours ne doit pas dépasser 100-150 grammes. Bien que la viande rouge soit connue pour sa valeur nutritive, comme sa richesse en protéines complètes, en vitamine B12 et en fer, des aliments comme le poisson, les légumineuses et les grains entiers peuvent offrir les mêmes avantages, mais sans les inconvénients.

La viande rouge doit être :

  • Porc
  • Veau
  • Agneau
  • Un mouton
  • Chèvre
  • Cerf

Les viandes transformées sont :

  • Salami
  • Les hot-dogs
  • Loukanki
  • jambon
  • Lard
  • Saucisses
  • Brochettes
  • ça me secoue
  • Crâne

Comment réduire sa consommation de viande rouge ?

Quel est l'apport sécuritaire de viande rouge par semaine-quoi manger ce soir-bg-2

Limiter la viande rouge n’est pas aussi difficile qu’on pourrait le penser. Essayez de ne manger de la viande rouge que 2 à 3 fois par semaine et remplacez les viandes transformées par des lentilles, des pois chiches, des haricots, des pois ou des haricots. Ils sont moins chers, riches en fibres et en protéines et, surtout, sans cholestérol ni graisses saturées.

Voici 5 conseils faciles à mettre en œuvre pour vous aider à réduire votre consommation de viande rouge :

  1. Basez vos repas principaux sur des légumes et des légumineuses, en ajoutant de la viande rouge, et non l’inverse
  2. Utilisez des légumes à haute valeur nutritionnelle et énergétique, comme les champignons, les pommes de terre et les aubergines
  3. Envisagez de ne manger de la viande rouge que le week-end ou de la limiter à une fois par jour
  4. Achetez moins souvent de la viande rouge, mais choisissez la meilleure qualité
  5. Dans les sandwichs, remplacez le salami, le jambon ou la saucisse par du thon, des sardines, du maquereau ou du poulet

Derniers mots

Limiter la viande rouge entraîne un certain nombre d’avantages pour la santé, à la fois physiquement et mentalement. Le taux de cholestérol dans votre sang chutera ; vous améliorerez votre microbiome intestinal – les milliards de bactéries bénéfiques qui vivent dans l’intestin et sont essentielles au maintien de la santé ; vous réduirez considérablement votre risque de développer des maladies chroniques, y compris des maladies mortelles telles que les crises cardiaques, le cancer, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète de type 2 et l’obésité ; et enfin et surtout, votre système digestif vous remerciera.

Pour de meilleurs résultats pour la santé, basez votre menu hebdomadaire sur les légumineuses, les légumes, les fruits, les grains entiers, les graines et les noix. Réduisez la consommation de viande, de lait et d’œufs à 2-3 fois par semaine. Évitez de consommer des viandes transformées, des aliments frits, des produits sucrés, des produits salés et des boissons gazeuses.

Néanmoins, lorsque vous avez recours à la viande rouge, essayez de la cuire à la vapeur, au gril ou au four. Ces méthodes de cuisson présentent moins de risques pour la santé que la friture et le barbecue.

Lire la suite : Comment manger en présence d’hypercholestérolémie ?

As-tu aimé cet article?

As-tu aimé cet article? Si vous l’avez trouvé utile, pourquoi ne pas le partager avec votre famille et vos amis ?

Vous pouvez également aimer notre page et nous suivre sur Facebookainsi que vous abonner à notre bulletin électronique gratuit pour des articles utiles et des conseils liés à une alimentation saine et à la perte de poids.

Si vous souhaitez ajouter quelque chose que nous avons manqué ou partager votre opinion sur le sujet, vous pouvez le faire en laissant un commentaire dans la case ci-dessous.

Merci! Votre avis et vos idées sont importants pour nous !

Sources utilisées

  1. Amit D. Joshi, et al. (2015). Consommation de viande, méthodes de cuisson, carcinogènes alimentaires et risque de cancer colorectal : résultats du registre familial du cancer colorectal.
  2. Lauren E O’Connor, et al. (2016). La consommation totale de viande rouge de ≥ 0,5 portion/jour n’influence pas négativement les facteurs de risque de maladie cardiovasculaire : une méta-analyse à recherche systématique d’essais contrôlés randomisés.
  3. Renata Micha, RD, PhD, et al. (2010). Consommation de viande rouge et transformée et risque d’incidence de maladie coronarienne, d’accident vasculaire cérébral et de diabète : une revue systématique et une méta-analyse.
  4. Teresa Norat, et al. (2005). Viande, poisson et risque de cancer colorectal : l’enquête prospective européenne sur le cancer et la nutrition.
  5. Xia Wang, et al. (2015). Consommation de viande rouge et transformée et mortalité : méta-analyse dose-réponse d’études de cohorte prospectives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.