Régime d’allergie à l’aspirine | Grana Éducation nutritionnelle

L’acide acétylsalicylique ou AAS plus connu sous le nom d’aspirine, est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) de la famille des salicylates. L’acide acétylsalicylique est couramment utilisé dans la préparation de nombreux médicaments, mais il est également présent en grande quantité dans de nombreuses préparations alimentaires et dans de nombreux fruits et légumes. L’introduction continue sur le marché de nouveaux médicaments et leur consommation croissante ont entraîné une augmentation concomitante de

Effets secondaires

Qui:

1. urticaire, œdème de Quincke (gonflement, en particulier des lèvres, des paupières, de la langue, œdème de la glotte avec difficulté à avaler et à respirer et voix rauque) ;

2. éternuements, nez bouché, asthme.

Selon EH Corder (Journal of Allergy Clinical Immunology Vol 89 N 1 Part 2 p.347) la dose la plus faible d’aspirine qui provoque des troubles chez les sujets les plus sensibles est de 0,8 mg par jour, alors que pour les salicylates naturels elle est de 2,60 mg.

Les personnes peuvent normalement avoir des réactions irritatives avec l’introduction de salicylates naturels (par exemple urticaire à la fraise…) pour une posologie de 12 à 15 mg par jour (nb 100 grammes de fraises contiennent 1,4 mg de salicylates). Même la consommation continue et répétée en petites quantités d’aliments contenant des salicylates ne crée pas de problèmes. Par conséquent, il n’est généralement pas nécessaire d’éliminer complètement les substances contenant des salicylates naturels, mais il est essentiel de maintenir leur apport dans une limite acceptable. Seulement dans des cas particuliers, le médecin peut exiger l’élimination complète des aliments contenant des salicylates pendant une période limitée.

RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES GÉNÉRALES

  • Suivre les recommandations pour une bonne nutrition dans la population générale concernant la réduction des graisses notamment d’origine animale, des boissons et aliments riches en sucres et la consommation de portions adéquates de fruits et légumes

  • Limiter les aliments contenant des salicylates à un apport maximum de 2,6 mg/jour

Les deux chapitres qui suivent indiquent les aliments autorisés avec modération et ceux autorisés et recommandés en cas de pathologie indiquée. En suivant les instructions, cependant, il faut tenir compte du fait que, pour obtenir une alimentation correcte et équilibrée qui fournit à l’organisme tous les nutriments dont il a besoin, il est nécessaire de prendre la bonne quantité (portion) de nourriture et respecter les fréquences avec lesquelles certains aliments doivent être consommés, quotidiennement ou hebdomadairement, dans le cadre d’un régime alimentaire personnalisé. La puissance du jour doit respecter le bilan énergétique de chacun et l’énergie introduite doit être égale à celle dépensée afin de ne pas augmenter le risque de

surpoids, obésité mais aussi malnutrition.

ALIMENTS AUTORISÉS AVEC MODÉRATION

Aliments contenant de l’AAS

  • Des légumes. Choux de Bruxelles, poireaux, chou rouge, haricots verts, tomate, asperge, navet, chou-fleur, betterave, carottes, champignons, aubergines, olives, épinards, brocoli, concombres, cresson, chicorée, radicchio, courgettes, courge, poivrons, radis, endive

  • Fruit. Papaye, mangue, prune ou prune, fruit de la passion, ananas, citron, figue, kaki, pomme, kiwi, pastèque, mandarine, pêche, avocat, pamplemousse, cerise, fraise, raisin, orange, abricot, cassis, framboise, groseille

  • Pomme de terre et patate douce

  • Noix de cajou, graines de tournesol, graines de sésame, maïs

  • Noisette, noix, noix du Brésil, pistache, figues séchées, cacahuète, amande, dattes séchées, raisins secs

  • Ciboulette, persil, ail, oignon, panais

  • Pois frais

  • Fromage mozzarella

  • Café et thé instantanés

  • Vin rouge et blanc

  • Mon chéri

Aliments contenant de l’AAS comme agent de conservation :

  • Glaces préemballées, bonbons préemballés, chewing-gum, gelées

  • Menthe, clous de girofle

  • Saucisse, jambon cuit

  • Confitures et conserves

  • Dérivés de raisin

  • Distillats (sauf vodka), vins, bières

  • Boissons diététiques, boissons gazeuses

  • Le vinaigre

ALIMENTS AUTORISÉS ET RECOMMANDÉS

  • Céréales : riz complet, pâtes et pain comme alternative aux homologues raffinés. Les glucides complexes doivent être consommés à chaque repas.

  • Viande : bœuf, veau, veau, poulet, lapin, dinde, longe de porc, cheval, choisie dans les parties les plus maigres et dépourvue de graisse visible. Cuire sur le gril, rôtir, bouillir, au four ou même mijoté tant que tout est cuit sans faire frire les assaisonnements. Pas plus de 5 fois par semaine.

  • Poisson (frais ou congelé). Il est conseillé de le consommer, aux doses prescrites, au moins trois fois par semaine, de préférence cuit sur le gril, au four, à la vapeur ou rôti.

  • Fromages alternant les frais avec les assaisonnés. Leur consommation ne doit pas dépasser deux fois par semaine. Il est possible de consommer quotidiennement du Grana Padano AOP râpé comme condiment pour les pâtes, le riz et les légumes. Ce fromage est un véritable concentré de lait, mais moins gras que le lait entier car il est partiellement décimé lors de la transformation ; est riche en

    protéines à haute valeur biologique

    de

    football

    et d’autres minéraux importants, de

    vitamines

    dont une excellente contribution de

    B12

    Et

    À

    totalement biodisponible.

  • Les œufs, leur consommation est importante mais ne doivent pas dépasser deux fois par semaine, y compris leur utilisation pour la préparation d’autres plats.

  • En tranches, en privilégiant les plus maigres (jambon cuit, jambon cru, bresaola, speck, rôti de dinde et poulet) en les privant de graisse visible dans les quantités autorisées dans l’alimentation sans dépasser deux fois par semaine.

  • Lait et dérivés privilégiant les produits écrémés ou partiellement écrémés

  • Des légumes. Alternatives à celles citées précédemment : artichauts, céleri, salade rouge (chioggia ou trevigiana), travers de porc, topinambour, laitue chinoise, fenouil, chou vert, laitue blanche, salade belge, chou, pissenlit, haricots, germes de soja, cèpes, truffes , petits pois.

  • Fruit. Alternatives à celles précédemment citées : poires, cerises noires, myrtilles, canneberges, mûres, groseilles, banane, citron vert, litchi, figue de barbarie, melon, coco, châtaignes

  • Buvez au moins 1,5 litre de liquide par jour

  • Piment, jus de citron et raifort pour parfumer les plats

CONSEILS COMPORTEMENTAUX

  • Lisez attentivement les étiquettes des produits commerciaux.

  • Méfiez-vous des autres produits contenant de l’AAS tels que les dentifrices à la menthe, les bains de bouche, les parfums et les savons

Détail de la teneur en salicylate des différents aliments, par ordre croissant de quantité (quantité exprimée en milligrammes pour 100 g d’aliment)

Nom du produit

quantité de Salicylates

Fromage mozzarella

0,02 mg

Ciboulette

0,03 mg

Pois frais

0,04 mg

choux de Bruxelles

0,07 mg

Noix de cajou

0,07 mg

Persil

0,08 mg

Poireau

0,08 mg

chou rouge

0,08 mg

Papaye

0,08 mg

Ail

0,10 mg

Haricots verts

0,11 mg

Mangue

0,11 mg

Pomme de terre

0,12 mg

Graines de tournesol

0,12 mg

Tomate

0,13 mg

Épi de maïs)

0,13 mg

Jus de tomate

0,13 mg

Asperges

0,14 mg

Noisette

0,14 mg

Prune ou susuna

0,14 mg

Fruit de la passion

0,14 mg

Navet

0,16 mg

Chou-fleur

0,16 mg

Oignon

0,16 mg

Sucette à l’ananas

0,16 mg

Betterave

0,18 mg

Citron

0,18 mg

FIGUE

0,18 mg

Kaki

0,18 mg

jus de pomme

0,19 mg

Carottes

0,23 mg

graines de sésame

0,23 mg

Champignon

0,24 mg

Aubergine

0,30 mg

Noix

0,30 mg

pomme

0,31 mg

kiwi

0,32 mg

Olives

0,34 mg

Panais

0,45 mg

noyer brésilien

0,46 mg

Café soluble

0,47 mg

Pastèque

0,48 mg

Patate douce

0,49 mg

Pistache

0,55 mg

mandarin

0,56 mg

Épinard

0,56 mg

Faire de la pêche

0,58 mg

Avocat

0,60 mg

Vin rouge

0,61 mg

Citrouille

0,63 mg

vin blanc

0,63 mg

Figues sèches

0,64 mg

Brocoli

0,65 mg

Pamplemousse

0,68 mg

Concombre

0,78 mg

Cresson

0,84 mg

Cerise

0,85 mg

Chicorée et radicchio

1,00 mg

Courgette

1,04 mg

Cacahuète

1,12 mg

Poivrons

1,20 mg

Des radis

1,24 mg

Fraise

1,40 mg

Grain de raisin

1,40 mg

Ananas en conserve

1,40 mg

Endive

1,90 mg

Ananas

2,10 mg

Orange

2,40 mg

Abricot

2,58 mg

Amande

3,00 mg

Cassis

3,10 mg

Tu

3,70 mg

Dattes séchées

4,50 mg

Framboise

5,10 mg

groseille

5,10 mg

Mon chéri

6,29 mg

Raisins secs

6,73 mg

Source cinquième édition (1994) de Food Composition and nutrition tables, par Souci, Fachmann et Kraut, publié en Italie par OEMF, Milan.

Recettes recommandées

Risotto à la chicorée de Trévise

Quiche aux artichauts

Crème de tiges d’artichaut

Céleri farci

Pappardelle au safran avec ragoût d’agneau, artichauts et Grana Padano AOP

Gâteau au chocolat et aux poires

Citrouille à la noix de coco

Pain à la banane

Avertissements


Les conseils diététiques fournis sont purement indicatifs et ne doivent pas être considérés comme un substitut aux instructions du médecin, car certains patients peuvent nécessiter des ajustements alimentaires en fonction de la situation clinique individuelle

Auteurs

Dr Cinzia Baldo, diététiste, ICP PO Buzzi Milan

Dr Laura Iorio, spécialiste en science alimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.