après hystérectomie ventre gonflé
in

Enlever l’utérus conséquences

Après toute chirurgie abdominale, qui est une hystérectomie, un point très important du programme de rééducation est la prévention des saignements. Pour ce faire, il est recommandé aux gynécologues de suivre des règles simples d’auto-soins

À quoi s’attendre après une hystérectomie ?

Les patients passent jusqu’à 5-6 jours à l’hôpital après cette opération. Après l’opération, dans les premiers jours, il y a des douleurs dans le bas-ventre, une faiblesse générale, il peut y avoir des problèmes de vessie et d’intestin, des écoulements et des saignements peu abondants, des symptômes de ménopause si les ovaires ont été enlevés.

Complications possibles après une hystérectomie

Toute intervention chirurgicale est dangereuse pour l’organisme. Immédiatement après l’hystérectomie, certaines patientes remarquent :

  1. Rougeur ou gonflement de la peau autour des points de suture ou dans la région abdominale.
  2. Écoulement purulent ou saignement de la plaie.
  3. Douleur et autres problèmes de miction.
  4. Processus inflammatoire dans la cavité abdominale – ce phénomène endommage les organes internes, parfois il se transforme en septicémie.
  5. L’embolie pulmonaire – la complication la plus grave qui provoque une occlusion vasculaire, peut même être mortelle.

Si dans les premiers jours une forte lubrification est considérée comme la norme, alors après deux semaines c’est une pathologie. Une odeur désagréable désagréable de la sécrétion est également une raison de consulter un médecin. Un signe similaire peut indiquer une inflammation du vagin. Si vous commencez un tel phénomène, il y a souvent des cas de péritonite et de septicémie. Les saignements vaginaux abondants nécessitent une attention médicale immédiate.

Une augmentation de la température corporelle et une détérioration générale du bien-être sont les signes d’une infection de suture postopératoire. Pour arrêter cette réaction, il est nécessaire de suivre une cure d’antibiotiques et de traiter périodiquement la plaie avec un composé spécial.

Le développement de la péritonite, l’une des complications les plus graves de l’hystérectomie, contribue également à un malaise général et à une augmentation de la température jusqu’à 40 ° C, tandis que des signes d’irritation abdominale apparaissent et qu’un syndrome douloureux apparaît.

Dans chaque cas, le traitement est déterminé en tenant compte du déroulement de l’opération primaire, de la restauration et de la cicatrisation des tissus, ainsi que de l’histoire de l’organisme et des caractéristiques individuelles (présence de maladies concomitantes, allergies, etc.).

Le retrait de l’utérus et des appendices est un stress sérieux pour le corps. Le résultat d’une telle opération est une longue période de récupération, qui s’accompagne de plusieurs restrictions pour le patient:

Prévention des complications

  • ne pas rester longtemps au lit – la quantité précoce possible de mode moteur favorise le bon métabolisme et les réactions corporelles pour la cicatrisation des plaies;
  • ne surchargez pas le corps – l’activité physique est autorisée à mesurer, pas à surmener, lorsque les premiers signes de fatigue sont remarqués, les charges doivent être arrêtées;
  • ne soulevez pas de poids – disons, sans exception, que le poids des bagages est de 1 à 3 kg;
  • annuler les habitudes malsaines – le tabagisme provoque des spasmes des vaisseaux sanguins, l’alcool – la dilatation suivie de spasmes, les sucreries contribuent au dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins, un mode de vie sédentaire provoque la stagnation du sang et la formation de caillots sanguins ;
  • n’allez pas au sauna, ne prenez pas de bain – vous ne pouvez prendre une douche que pendant la période ambulatoire;
  • ne vous brûlez pas – une surchauffe peut se transformer en catastrophe;
  • passer à une alimentation saine – ne surchargez pas le tube digestif avec de la viande fumée, des cornichons, des bonbons et des conserves – cela aggrave considérablement la composition du sang et la force des vaisseaux sanguins, augmente le risque de sécrétions sanglantes.

Conditions spéciales

Lorsque l’utérus est retiré, le cycle menstruel de la femme s’arrête. Les saignements réguliers ne se produisent pas.

Une information important! Si les ovaires et le moignon utérin ne sont pas retirés, des saignotements peuvent être observés tous les mois : il est probable qu’une petite quantité d’endomètre soit présente dans la partie restante de l’utérus. Il est rejeté s’il n’y a pas de fécondation (tout comme une femme en bonne santé).

Cela ne devrait pas inquiéter si le débit n’est pas abondant et n’augmente pas. Ce phénomène s’arrêtera à la ménopause.

Ainsi, une période de récupération fonctionnant correctement après la chirurgie est une amélioration progressive mais stable du bien-être, une lutte pour réduire et arrêter les sécrétions sanglantes, combattre les complications et développer les capacités fonctionnelles du corps. L’organisation de votre style de vie est actuellement un facteur important sur la voie de la guérison.

Décharge après l’ablation de l’utérus après six mois. Autres conséquences à long terme

L’hystérectomie (ablation de l’utérus) est une opération nécessaire pour les femmes atteintes de nombreuses maladies gynécologiques dangereuses. Cela empêche souvent la dégénérescence maligne de l’endomètre ou des métastases dans d’autres organes. La raison de sa mise en œuvre ne peut être qu’une maladie qui ne répond plus aux méthodes de traitement connues. La décharge après une hystérectomie est l’une des conséquences postopératoires les plus courantes. Quand ils sont considérés comme une réaction normale du corps à une intervention chirurgicale et quand une complication – nous le découvrirons ci-dessous.

Écoulement après amputation dans l’utérus

La période de rééducation après l’hystérectomie dure de 4 à 8 semaines, selon la méthode de retrait, l’étendue de l’opération et les caractéristiques individuelles du corps. Pendant la cicatrisation, les femmes ressentent des sensations douloureuses dans la zone des coutures et à l’intérieur de l’abdomen jusqu’à la guérison complète. De plus, la période postopératoire s’accompagne d’un écoulement sanglant, considéré comme un indicateur du processus de guérison normal.

Un symptôme similaire est dû au fait que toute intervention chirurgicale s’accompagne de lésions des vaisseaux sanguins, des veines et des artères, qui sont fournies en grande quantité aux organes pelviens. En fait, la violation de leur intégrité et des saignements caractéristiques.

Bien sûr, pendant la chirurgie, les médecins ferment les plus gros vaisseaux. Cela est nécessaire pour que la femme ne subisse pas de pertes de sang importantes. Les petits vaisseaux et les capillaires sont restaurés au fil du temps. Ce processus est en outre affecté par les anticoagulants, qui sont administrés au patient pour prévenir la thrombose. Ces derniers interfèrent avec la cicatrisation rapide des plaies, de sorte que les saignements abondants le premier jour après l’hystérectomie sont un phénomène courant qui ne préoccupe pas les médecins. L’élimination progressive des anticoagulants accélère considérablement la cicatrisation des tissus.

Malgré la libération naturelle de sang, des situations surviennent parfois qui nécessitent une attention médicale immédiate. Cela inclut les caillots sanguins fréquents. Cela peut arriver si le moignon – un vaisseau situé à la place de l’utérus – se rompt. Cela se produit généralement en raison d’une pression accrue, d’une cautérisation insuffisante des gros vaisseaux ou de défauts de suture.

Symptômes de saignement

Si, pendant la réadaptation en hospitalisation, le personnel médical surveille attentivement le bien-être du patient tous les jours, plus particulierement le saignement après hystérectomie alors pendant le traitement ambulatoire, la part du lion de la responsabilité incombe au patient lui-même.

COMMENT PARTIR SANS JETER UN OEIL SUR LES PÉPITES DE NOTRE BOUTIQUE

Retrouvez tous nos ustensiles de cuisine pour vous faciliter la tâche en cuisine, nos produit minceur pour vous aider à maintenir la forme et faire du sport depuis le confort de votre domicile avec nos accessoires de fitness et Pilates âs cher

ACCESSOIRES DE SPORT ET FITNESS
:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Written by quoimangercesoir

Jeune blogueuse : experte en nutrition sport et santé. J'aide les femmes à s'accepter devant le miroir. Grâce à mes conseils sur les bonnes pratiques de la nutrition et sur les exercices physiques à adopter à la maison ou en salle de sport pour retrouver une belle silhouette.

Saignement après hystérectomie

Chirurgie laparoscopique avec chromosalpingographie