Les bon calories

comprendre c’est quoi les calories

Comprendre les calories.
Nous possédons tous un budget journalier de calories que nous pouvons dépenser sans soucis, et au-delà duquel, si nous continuons à manger, nous nous mettons en « dette ».Imaginons que vous ayez un budget moyen de 1 800 calories par jour, ce qui vaut par exemple pour une femme, en moyenne. Jusqu’à 1 800 calories dans la même journée, vous pouvez donc manger sans culpabilité. Au delà, tout ce que vous ingurgitez en plus se place en « dette ».

Dans cet article nous allons comprendre c’est quoi une calorie et comment calcule vos calorie

Mais qu’est-ce que cette dette exactement ?

C’est quelque chose que vous avez dépensé alors que vous ne l’aviez pas. Donc quelque chose que vous avez mangé alors que vous aviez déjà mangé pour 1 800 calories (dans l’exemple) ce jour.

D’accord, mais à qui la doit-on cette dette ?

À votre corps. Vous devez lui rembourser cette dette en mangeant moins (l’équivalent de la dette), soit le lendemain, soit en plusieurs jours, soit lorsque vous le souhaiterez. Vous pouvez même rembourser cette dette longtemps après l’avoir créée mais c’est juste qu’en attendant vous la porterez sur vous sous la forme de graisse. Et si je ne rembourse pas cette dette et que je la porte sur moi comme vous dites, sous la forme de graisse, ça donne quoi ?

Ce que vous portez alors sur vous en forme de graisse est équivalent à ce que vous devez. Je vais vous donner ici une donnée très importante : Un kilo que l’on prend vaut 7 000 calories que l’on a mangées en trop. Ce chiffre varie en réalité de 6000 à 9000 calories, mais j’ai pris comme base 7000 calories par kilo pour la méthode. C’est à ce chiffre-là qu’il faut donc se référer.

Vous prenez un kilo lorsque votre dette (tout ce que, chaque jour, vous avez mangé alors que vous aviez déjà consommé tout votre budget calorique journalier) atteint 7 000 calories.
Donc, pour exemple :

  • Lorsque vous mangez 700 calories en trop sur votre budget, vous prenez 100 grammes.
  • Lorsque vous mangez 700 calories en moins sur votre budget, vous perdez 100 grammes.
  • De même, 7 000 calories mangées en trop vous feront prendre un kilo.
  • Et 7 000 calories mangées en moins (« économisées ») vous feront perdre un kilo.

Comment calculer ses dettes caloriques

Voici le calcul à opérer :

Prix de la dette divisé par 700, puis multiplié par 100 = X grammes pris. Exemple pour une dette de 970 calories : 970/700 = 1,385 1,385 x 100 = 138 grammes.

Autre exemple avec une dette de 8 500 calories : 8 500/700 = 12,14 et 12,14 x 100 = 1 214 grammes, soit 1 kilo et 214 grammes. Il va sans dire que 1 214 grammes est un chiffre trop précis pour être réel. Mais vous devriez avoir pris entre 1 kilo et 1,2 kilo si vous avez contracté une dette de 8 500 calories.

Pour les calories économisées (mangées en moins de son budget), le calcul est le même, et le résultat indique les grammes perdus. Ces chiffres constituent une moyenne.

Ils peuvent sensiblement varier, mais, comme je l’expliquerai plus tard, il est important de ne pas se formaliser sur des chiffres précis, car les chiffres, en matière de calories, ne sont jamais d’une exacte précision pour nous, consommateurs, qui les comptons de tête, qui les évaluons approximativement.

Donc 7 000 calories représentent un kilo. Cette donnée est très importante car elle explique comment il est impossible de perdre un vrai kilo de graisse en deux ou trois jours, comme le promettent les « régimes miracles ». En effet, même en jeûnant durant trois jours, une femme qui aurait un budget journalier de 1 800 calories n’économiserait que 6 400 calories.

Donc : et d’une, les 7 000 calories du kilo perdu ne seraient pas atteintes, et, de deux, on jeûne rarement dans un régime, car on mange tout de même un peu, au moins 700 calories pour le plus strict des régimes, encore que ce petit budget soit très peu recommandé pour la santé. Donc perdre un kilo en deux ou trois jours est impossible, et perdre trois kilos en une semaine l’est encore moins !

On peut penser que cela fonctionne sur la balance mais, en réalité, on perd beaucoup d’eau : c’est ce qu’on appelle perdre de faux kilos ! Et c’est pour cela qu’on les reprend si facilement après : parce qu’en réalité, on ne les a jamais vraiment perdus, du moins en totalité !

Pourquoi croyez-vous qu’il est souvent dit que les pertes de poids efficaces doivent se faire sur le long terme

L’aliment pour perdre du poid

Parce que le temps est nécessaire pour économiser les calories et rembourser vos dettes, accumulées sur vos hanches, votre ventre, vos cuisses ou vos fesses depuis parfois plusieurs années ! Il est vrai aussi que, parfois, une personne expérimente un « régime miracle » qui combine certains aliments diététiques avec un faible nombre de calories par jour, et que cette personne, après avoir fondu plus que ce qu’elle aurait dû, tienne ensuite la ligne, sans reprendre ses kilos.

Nous connaissons tous une personne comme ça, ne serait-ce que parmi les célébrités. Mais observez bien ces personnes. Ont-elles l’air détendu vis-àvis de la nourriture, par la suite ? Même si elles sourient et semblent bien dans leur peau, ne remarquez-vous pas qu’elles ne mangent plus trop d’aliments gras, qu’elles font rarement des écarts et ont tendance à plus souvent commander un steak/haricots verts au restaurant, plutôt qu’un cheeseburger ? Et même si vous voyez cette personne manger une coupe de glace ou quelques viennoiseries, avouez que ça n’est pas très souvent !

En quelque sorte, on peut dire que ces personnes-là restent au régime à vie ! Sauf si ces personnes, à force d’être au « régime à vie », ont finalement remboursé vraiment la dette calorique qu’elles devaient. Mais le piège les attend, prêt à se refermer sur elles : un « écart alimentaire » va désormais les stresser. Du moins ce qu’elles considèrent comme un écart, c’est-à-dire tout aliment gras, sucré, très calorique en somme. Et si cet « écart » se reproduit trop fréquemment, le stress et la culpabilité peuvent amener encore plus d’écarts

(c’est un cercle vicieux classique), et donc une prise de poids, ou encore des dérèglements du comportement alimentaire du style boulimie, anorexie.

En effet, la personne associera le fait d’être mince à une alimentation très stricte due à son ancien régime, et la culpabilité de manger une chose calorique, associée à son ancien surpoids, pourrait alors entraîner des « écarts » supplémentaires ou au contraire des restrictions sévères.

Nous appellerons cela le stress de l’aliment

Le stress de l’aliment, qu’est-ce que c’est ?

les calories : nutrition sport

C’est une impression que les anorexiques, par exemple, ressentent en puissance mille. Et que les femmes en général connaissent très bien, pour l’expérimenter assez souvent. Le stress de l’aliment, c’est lorsqu’on associe un aliment gras, sucré, bref, ayant une forte densité calorique, avec le fait de prendre directement du poids.

En resume : Les calories

La plupart des femmes ressentent pratiquement tous les jours le stress de l’aliment. Elles se disent que si elles mangent une barre chocolatée, cette barre ira directement se nicher sur leur ventre ou leurs cuisses ! Mais c’est là une erreur d’appréciation. Une erreur qui nous pourrit littéralement la vie. Car Mesdames, sachez une chose : vous avez le droit de dépenser votre budget calorique comme vous le souhaitez.

Ça n’est pas parce que vous dépensez 250 calories en chocolat plutôt qu’en purée ou en légumes que les calories vous feront plus grossir. Tant que ces calories sont comprises dans votre budget, elles ne vous font pas grossir.

Pour aller plus loin, je vous invites à consulter mon E-book ” le BEABA de la perte de poids pour femme” en ligne pour vous apprendre à perdre correctement du poids

l'abondance de bien ne nuit jamais, alors partagez cet article.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.