in

8 problèmes de pieds courants et comment les gérer

Il existe de nombreux types de problèmes de pieds dont vous pouvez souffrir.

Ici, nous allons jeter un œil à certains problèmes de pieds courants et comment les traiter. Ceux-ci comprennent : l’apophysite calcanéenne, la fasciite plantaire, les callosités et les oignons.

Apophysite calcanéenne

L’apophysite calcanéenne est causée par des contraintes répétitives sur la plaque de croissance du talon.

Cela peut être causé par des blessures spécifiques ou une utilisation excessive du pied. La douleur associée à cette condition peut être réduite grâce à un traitement. La plupart des cas se résolvent d’eux-mêmes une fois que le pied cesse de croître.

Pour aider à gérer la maladie, les médecins peuvent prescrire une immobilisation ou une thérapie physique. Parfois, un enfant ressent une douleur au talon même après le traitement.

Ceci est courant car l’os du talon continue de croître et la douleur peut indiquer un autre problème. Il est important de consulter un chirurgien du pied et de la cheville si la douleur persiste ou ne disparaît pas complètement.

Il existe un certain nombre de causes d’apophysite calcanéenne chez l’adulte, mais la plus courante est une blessure due au surmenage. Une utilisation excessive du talon peut entraîner le développement d’une éperon calcanéen et, dans certains cas, une fracture du calcanéus peut survenir en raison d’un stress répétitif.

L’échographie et la radiographie peuvent aider à déterminer s’il s’agit d’une fracture de stress.

Le traitement de l’apophysite calcanéenne consiste à éviter les activités à fort impact et à porter des chaussures appropriées. Certains patients peuvent opter pour des talonnettes dans leurs chaussures.

D’autres options incluent la glace, le repos et l’exercice approprié. Il est important de suivre les conseils du médecin avant de décider de commencer un traitement.

Le processus calcanéen peut être classé en trois types principaux. Les éperons calcanéens de type A s’étendent au-dessus du fascia plantaire et les éperons calcanéens de type B s’étendent vers l’avant à partir du fascia plantaire. Les éperons calcanéens de type B sont plus gros et ont plus de douleur clinique.

Névrome de Morton

Le névrome de Morton est une affection qui provoque des douleurs dans les orteils. Il est généralement curable avec un traitement conservateur. Un traitement précoce peut réduire la douleur ou même l’éliminer complètement.

Les cas plus avancés peuvent nécessiter des traitements répétés, tels que la chirurgie. Cependant, l’ablation chirurgicale du névrome de Morton n’est pas sans risque. Certains patients peuvent présenter un faible risque d’infection de la plaie. Cependant, de tels cas sont rares.

Les patients atteints de névrome de Morton devront porter des chaussures spéciales après l’opération. Ils devront porter une chaussure de déchargement de l’avant-pied pendant au moins trois semaines. Ils doivent également éviter les tensions excessives et le balancement du pied pendant au moins deux mois. Une fois complètement rétablis, les patients peuvent reprendre leurs activités normales.

Les symptômes du névrome de Morton peuvent être accompagnés d’une douleur ou d’un engourdissement du pied. Les symptômes peuvent être intermittents ou constants et peuvent durer quelques semaines voire un an. Les attaques ont tendance à devenir plus fréquentes à mesure que la maladie progresse. Dans les cas graves, les symptômes peuvent affecter deux pieds distincts.

Il existe de nombreux traitements disponibles pour le névrome de Morton. Des mesures conservatrices, telles que des injections de corticostéroïdes, peuvent apporter un soulagement temporaire. D’autres méthodes de traitement comprennent l’ablation par radiofréquence et la chirurgie nerveuse.

fasciite plantaire

L’une des causes les plus courantes de douleur au talon, la fasciite plantaire peut interférer avec les activités quotidiennes.

Il peut également provoquer une douleur intense et une inflammation du talon. Heureusement, il existe plusieurs façons de gérer la fasciite plantaire. Les options de traitement comprennent le repos, les exercices d’étirement et de renforcement et les changements de chaussures. Dans les cas graves, le traitement peut inclure une intervention chirurgicale.

Tout d’abord, le repos est vital. Il est important de laisser le temps au fascia plantaire de guérir. Cependant, dans les cas graves, le fascia plantaire peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Cette procédure peut être effectuée dans le cabinet du médecin. Le traitement de la fasciite plantaire peut également impliquer des thérapies avancées et une évaluation des facteurs biomécaniques.

Si le traitement conservateur échoue, une thérapie physique peut être nécessaire. La physiothérapie peut aider à améliorer la mobilité et à prévenir une récidive de la fasciite plantaire.

Pendant les premières semaines, les personnes atteintes de fasciite plantaire peuvent bénéficier d’un programme d’étirements qui consiste à renforcer les muscles de la jambe inférieure.

La douleur associée à la fasciite plantaire est généralement pire le matin et lors de l’exercice ou de la position debout. L’auto-massage peut aider à soulager la douleur. Il peut également améliorer la flexibilité et mobiliser le fascia. Veillez à éviter les zones sensibles lors du massage.

Pour les patients atteints de fasciite plantaire, il est essentiel d’avoir une paire de chaussures bien ajustées et offrant un bon soutien de la voûte plantaire. Le port de chaussures de soutien et d’exercices d’étirement peut réduire la douleur et l’inconfort.

Si cela n’est pas efficace, un podiatre ou un chirurgien orthopédiste peut prescrire une attelle pour corriger la situation. Ces dispositifs aident le fascia plantaire à absorber les chocs et à fournir un soutien solide de la voûte plantaire.

Les orthèses à haut support sont généralement plus confortables et réduisent la douleur plus efficacement que les orthèses souples.

oignons

Les oignons peuvent être un problème douloureux à traiter.

Ils peuvent survenir à la suite de pieds plats ou de hautes arches. Cependant, si ces conditions sont identifiées tôt, elles peuvent être traitées pour réduire le risque de développer un oignon.

Un podologue peut également prescrire des orthèses sur mesure pour corriger les déséquilibres dans la répartition du poids des pieds.

Les oignons peuvent être douloureux et nécessiter une intervention chirurgicale. Les symptômes des oignons comprennent un gonflement et une douleur dans la région de l’articulation du gros orteil, qui supporte une grande partie de votre poids lorsque vous marchez.

Bien que vous puissiez traiter la douleur en utilisant des compresses de glace, des coussins chauffants et des bains de pieds, les cas plus graves peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

Un oignon est une bosse osseuse sur le bord extérieur de votre pied. Il est généralement douloureux et peut provoquer une peau dure et rouge avec des callosités. Cela peut également entraîner des problèmes pour marcher et se tenir debout.

Un spécialiste du pied peut effectuer une intervention chirurgicale pour retirer les oignons. Cependant, le processus de récupération est long et la condition peut revenir.

Les exercices d’étirement des pieds peuvent vous aider à réduire la douleur associée à un oignon. Ces exercices peuvent également renforcer vos orteils et prévenir l’arthrite de l’articulation de l’oignon. La routine peut facilement devenir habituelle si elle est effectuée quotidiennement.

callosités

Un callus peut être douloureux et débilitant.

Bien que vous puissiez essayer de le traiter à la maison avec des crèmes en vente libre, elles peuvent ne pas être efficaces et peuvent provoquer des brûlures chimiques lorsqu’elles sont utilisées de manière incorrecte ou excessive. Une meilleure option consiste à consulter un médecin pour un diagnostic et un traitement appropriés.

Vous pouvez également essayer d’utiliser des coussinets anti-callosités non médicamenteux ou de la moleskine pour réduire la pression sur le pied affecté et prévenir la formation de callosités.

Les callosités sont causées par des frottements et des pressions répétés sur le pied. Cela provoque un épaississement de la peau, formant une couche dure sur le pied.

Cette couche protectrice est la façon dont le corps se protège, mais une callosité peut être inconfortable et rendre difficile la marche ou la position debout.

Si vous avez du mal à retirer un callus, vous devriez consulter un podiatre. Il existe également plusieurs remèdes maison qui peuvent être efficaces. Mais rappelez-vous qu’ils peuvent provoquer des lacérations dangereuses s’ils ne sont pas utilisés correctement.

Par exemple, de nombreux dissolvants de callosités en pharmacie contiennent des acides qui peuvent provoquer des brûlures chimiques, des ulcères et des infections. Vous devez également éviter d’utiliser ces remèdes sur vos pieds s’ils n’ont pas été prescrits par un médecin.

Des soins appropriés des pieds sont essentiels pour les patients diabétiques. Ils doivent constamment vérifier la douleur et l’inconfort de leurs pieds. En plus de ne pas porter de chaussures mal ajustées, ils doivent également éviter de se couper brusquement les ongles.

De même, ils ne devraient pas non plus essayer d’enlever les cors ou les callosités avec des produits en vente libre. Une paire de chaussures bien ajustée peut aider à prévenir les infections douloureuses.

Pied d’athlète

Il existe certaines mesures que vous pouvez prendre pour contrôler le pied d’athlète.

L’un d’eux est de garder vos pieds propres et secs. Vous pouvez également utiliser de la poudre antifongique pour les pieds pour prévenir l’infection. Cette poudre est disponible en versions en vente libre, mais il est recommandé d’obtenir une ordonnance pour des doses plus fortes.

Une autre mesure que vous pouvez prendre pour prévenir le pied d’athlète est de porter des sandales autant que possible et de porter des chaussettes en coton respirant autant que possible. Si vous devez porter des chaussures, changez-les immédiatement après l’exercice.

Le traitement du pied d’athlète varie selon le type d’infection. Certaines formes sont bactériennes, tandis que d’autres sont fongiques.

Ces problèmes répondent généralement aux soins personnels, mais les personnes à risque d’infections peuvent avoir besoin d’un traitement à long terme. Par exemple, si la maladie se propage aux ongles des pieds, vous devrez peut-être utiliser des antibiotiques pour la traiter.

Vous devriez consulter un podiatre si vous pensez avoir le pied d’athlète. Le pied d’athlète est causé par un champignon. Une solution d’hydroxyde de potassium (KOH) est utilisée pour identifier le type d’infection.

Il tuera les cellules humaines, ne laissant que des cellules fongiques, visibles au microscope. Des médicaments antifongiques en vente libre sont disponibles dans les pharmacies et peuvent aider à traiter l’infection. Vous pouvez également acheter des crèmes antifongiques sur Internet.

Les symptômes du pied d’athlète comprennent la douleur, les cloques qui démangent, la peau craquelée et le suintement. S’il n’est pas traité, le pied d’athlète peut se propager aux ongles et à la plante des pieds.

Le traitement du pied d’athlète peut inclure des crèmes antifongiques en vente libre ou sur ordonnance. Dans de nombreux cas, ces traitements aideront à guérir l’infection, mais parfois les symptômes réapparaîtront.

Pieds plats

Les pieds plats (également appelés pes planus ou arches tombées) sont une condition dans laquelle la voûte plantaire s’effondre et toute la plante du pied entre en contact complet ou presque complet avec le sol.

Les pieds plats peuvent survenir temporairement après être resté debout ou avoir marché pendant de longues périodes, mais cela peut aussi être une condition permanente.

hautes arches

Les arches hautes (également appelées pied creux) sont une condition dans laquelle l’arche du pied est surélevée plus haut que la normale.

Cela peut faire rouler le pied lors de la marche et peut également entraîner des douleurs au talon, à la cheville et au bas de la jambe.

Supprimer

Il est important de consulter un médecin si vous ressentez une douleur au pied, car cela peut indiquer un problème plus grave. Essayez également de maintenir un soin approprié des pieds en gardant vos pieds propres et secs, en portant des chaussures bien ajustées et en évitant de couper soigneusement les ongles.

Si vous êtes un athlète, prenez des précautions supplémentaires pour prévenir les infections des pieds en portant des chaussettes et des sandales respirantes et en changeant vos chaussures immédiatement après l’exercice. Si vous pensez avoir une infection, consultez un podiatre pour un traitement.

Des traitements antifongiques en vente libre sont disponibles pour le pied d’athlète et les cors, mais des conditions plus graves peuvent nécessiter des médicaments sur ordonnance. Enfin, si vous avez de hautes arches ou des pieds plats, assurez-vous de porter des chaussures de soutien pour éviter les douleurs et les blessures.

Messages similaires :

Written by Antonio Ferraro Maia

Médecin diplômé de l'Université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ), avec des titres de spécialiste en médecine interne et néphrologie de l'Université d'État de Rio de Janeiro (UERJ), de la Société brésilienne de néphrologie (SBN), de l'Université de Porto et du Collège spécialisé de Néphrologie du Portugal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le guide du débutant sur les suppléments probiotiques

Qué ejercicios puedo hacer si tengo condromalacia

Quels exercices puis-je faire si j’ai une chondromalacie ?